ABBE PIERRE 511PREAMBULE

Notre nom, EMMAÜS, est celui d'une localité de Palestine où des désespérés retrouvèrent l'espérance. Ce nom évoque pour tous, croyants ou non croyants, notre commune conviction que seul l'amour peut nous lier et nous faire avancer ensemble.
Le Mouvement EMMAUS est né en novembre 1949 par la rencontre d'hommes ayant pris conscience de leurs situations privilégiées et de leurs responsabilités sociales devant l'injustice, et d'hommes qui ne possédaient plus de raison de vivre. Les uns et les autres décidant d'unir leur volonté et leurs actes pour s'entraider et secourir ceux qui souffrent, dans la conviction que c'est en devenant sauveur des autres que l'on se sauve soi-même.
Pour ce faire, se sont constituées des communautés qui travaillent pour vivre et donner. En outre, des groupes d'amis et de volontaires luttent sur les plans civique et privé.

MANIFESTE

I
Notre loi est celle de laquelle dépend, pour l'humanité entière toute vie digne d'être vécue, toute vraie paix et joie de chaque personne et de chaque société. "Servir avant soi qui est moins heureux que soi". "Servir premier le plus souffrant".
II
Notre certitude est que le respect de cette loi doit animer toute recherche de justice et donc de paix entre les hommes.
III
Notre but est d'agir pour que chaque homme, chaque société, chaque nation puisse vivre, s'affirmer et s'accomplir dans l'échange et le partage, ainsi que dans une égale dignité.
IV
Notre méthode consiste à créer, soutenir, animer des milieux dans lesquels tous, se sentant libres et respectés, puissent répondre à leurs propres besoins et s'entraider.
V
Notre premier moyen, partout où cela est possible, est le travail de récupération qui permet de redonner valeur à tout objet et de multiplier les possibilités d'action d'urgence au secours des plus souffrants.
VI
Tous autres moyens réalisant l'éveil des consciences et le défi doivent aussi être employés pour servir et faire servir premier les plus souffrants, dans un partage de leurs peines et de leurs luttes, privées et civiques, jusqu'à la destruction des causes de chaque misère.
VII
Notre liberté : EMMAÜS n'est subordonné, dans l'accomplissement de sa tâche, à aucun autre idéal que celui exprimé dans le présent Manifeste, et à aucune autre autorité que celle constituée en son sein selon ses propres règles d'organisation. Il agit en conformité avec la Déclaration des Droits de l'Homme, adoptée par les Nations Unies et les lois justes de chaque société, de chaque nation, sans distinction politique, raciale, linguistique, spirituelle ou autre.
Rien d'autre ne peut être requis de quiconque désire participer à notre action que l'acceptation du contenu du présent Manifeste.
VIII
Nos membres : Le présent Manifeste constitue le fondement simple et précis du Mouvement EMMAÜS. Il doit être adopté et appliqué par chaque groupe désirant en être membre actif.
Texte adopté en 1969 à l’Assemblée de Berne.

La communauté Emmaüs Saintes existe depuis Mars 1987.
Aujourd'hui, elle regroupe 35 Compagnes et Compagnons, des bénévoles et quatre salariés.
C'est un lieu de vie et d'activité économique solidaire qui pratique l'accueil inconditionnel : toute personne, quelque soit sa situation, peut demander d'y être accueillie.
Elle vit de la récupération (vêtements, meubles, livres, jouets, bibelots, ustensiles de cuisine, électroménager, hifi...) provenant de particuliers et professionnels. Tout est ensuite revendu dans une de nos deux salles de vente ou recyclé.
Comme toutes les communautés Emmaüs, elle est économiquement indépendante, notre revenu ne vient que de notre activité et des dons.
Nous participons aussi à une chaîne de solidarité locale et internationale.
Donner ou acheter à Emmaüs, c'est participer à la continuité de l'existence de la communauté, c'est nous aider à contribuer à des actions de solidarité locales et internationales, c'est permettre à des familles aux revenus modestes de s'équiper, c'est enfin croire en un autre mode de consommation qui lutte contre le gaspillage.

En 2010, un terrible incendie a ravagé le bâtiment principal de la communauté qui a pu survivre grâce à la solidarité de tous... Logement en caravanes et mobile-homes, lieux de vie aménagés à la hâte sont depuis lors le quotidien de certains compagnons.
La priorité est donc depuis, à l'investissement dans de nouveaux locaux modernes et fonctionnels dont la première tranche a été livrée en 2014. Bientôt, un nouveau bâtiment, avec les lieux de vie communautaire et de nouvelles chambres devrait s’ériger en lieu et place de l'ancienne longère charentaise dont les murs étaient malheureusement irrécupérables.

  • communauté